Citations 4

 

Il y a quelques années, on m’avait invité à participer au Peter Czowski Invitational, un  tournoi annuel de golf au profit de l’alphabésitation. Je devais y prononcer une conférence et participer au tournoi. Or, le golf et moi, c’est comme Brigitte Bardot et les chasseurs de phoques des Iles-de-la-Madeleine : deux entités irré-conciliables. N’en déplaise à tous ces manieurs de bâtons dont j’admire la dextérité, je suis, en matière de golf, un pur analphabète. J’avais donc pensé enrichir ma conférence par une chanson écrite pour la circonstance. Illettré de ce sport, je pouvais donc compatir avec ceux et celles qui ont des problèmes de lecture et d’écriture.

 

(Texte explicatif de la chanson

Sur du papier très beau).

 

La sécurité, c’est tentant quand tu ne l’as pas et tannant quand tu l’as.

 

                        (Propos de Calixte Duguay tirés du livre Aussi longtemps que je vivrai)

On passe une partie de sa vie à se chercher, et ce n’est que peu à peu, après de longs tâtonnements, qu’on finit par découvrir ce qu’on est et qui on est, sur le plan individuel et comme membre d’un village, d’une ville, d’un pays, de l’univers même.

 

Comme des milliers d’autres, j’ai cherché à savoir qui nous étions autant comme citoyens du monde que comme membres d’une communauté nébuleuse et fuyante qui, depuis plus de quatre cents ans, envers et contre tout, s’acharne à s’affirmer sous le nom d’Acadie.  Et la seule réponse valable que j’ai pu trouver sans risque de trahir la vérité, c’est de dire, humblement, que nous, Acadiens, sommes de terre et d’eau.

 

(Texte explicatif de la chanson De terre et d’eau).